« J’en peux plus »

Aujourd’hui je vais parler d’un problème que beaucoup ignorent.

L’Anorexie.

 

Non contrairement à ce que l’on pense, l’anorexie ne touche pas que les pré-adolescent ou adolescents en mal être.

Cela ne touche pas forcément les adultes en dépression.

 

Mais cette saloperie  peut s’immiscer dans la vie de votre enfant, aussi petit soit-il !

 

Ma grande disjonctée est l’une de ses enfants ano…

 

A 9 mois elle a été prise de violents vomissements, déclenché par une gastro du tonnerre… en moins de 24h elle a perdu près de 2 kg, elle qui était déjà un « petit gabarit » je l’ai vu flotter dans ses vêtements un long moment encore après.

 

Après cet épisode, le calme revenu, elle a refusée de s’alimenter correctement.

Chaque repas devint une bataille, une prise de tête, des pleurs…

 

Le docteur me disait « ça va revenir, ne vous en faites pas »… Oui mais…

Ce qui l’inquiétait le plus c’est qu’elle refusait le lait, les compotes, les gâteaux… tout ce que les enfants aiment par-dessus tout.

Elle buvait par contre de grande quantité d’eau.

 

Puis cela est passé… à 20 mois rebelote… plus faim, impossible de lui faire avaler quoi que ce soit… à part des bananes, des quantités de fromages à pâte dure, et de l’eau, toujours de l’eau.

 

Notre médecin a donc posé les mots qui m’ont fait mal :

« Anorexie infantile »

 

Quoi ??!!?? Hein ??!!?? Mais comment ça ??!!?? Elle est trop petite pour de l’anorexie…

Non ! C’est à tout âge, c’est psychologique, c’est encore tortueux pour certain esprit, mais un bébé peut en faire.

 

Voilà !

 

Ma grande a donc encore et toujours des crises d’anorexie, et il n’y a rien à y faire…

Ne pas rentrer dans le conflit pour éviter de changer une crise de quelques jours en quelques semaines.

 

Depuis qu’elle parle, je sais, je reconnais enfin la crise.

Entre le caprice « non, j’en veux pas, j’en veux plus, je veux pas ça » et la crise d’anorexie « j’en peux plus ».

Cette phrase me frappe en plein cœur, je me sens totalement dépourvue face à ça.

Je la vois remplir son estomac de flotte et dormir beaucoup.

Je la vois et ne sais pas pourquoi, que faire.

Les différents docteurs sont d’accord avec le fait de ne pas focaliser dessus (c’est vrai, si on laisse le conflit de côté, les crises passe en 2/3 jours au plus). Il a donc fallut en parler au personnel de la cantine, et encore une fois on m’a regarder avec de grands yeux « les enfants ce n’est pas anorexiques, c’est capricieux ! » oui mais non.

Encore une fois expliquer, se battre, faire entendre et comprendre le problème.

 

Aujourd’hui ma fille à table m’a dit « j’en peux plus » et a repousser son assiette sans y toucher… j’ai tout tenté : les chips, la grenadine, la banane, le yaourt au chocolat, le gâteau… rien… comme d’habitude…

Je sais qu’encore une fois durant quelques jours elle va arrêter de manger…

Et aucune idée de la source du problème… Là-dessus on nous a expliqué que les enfants eux-mêmes ne savent pas pourquoi, les psys ne connaissent pas ce souci infantile….

J’en peux plus…

Moi aussi cette phrase je l’ai dit dans ma tête car je n’en peux plus non plus.

 

 

 

 BeFunky_mere-poid-410.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *