Rhinocéros…. Eugène Ionesco

Quatrième de couverture :

 

« Ce sont eux qui sont beaux. J’ai eu tort ! Oh ! Comme je voudrais être comme eux. Je n’ai pas de corne, hélas ! Que c’est laid, un front plat. Il m’en faudrait une ou deux, pour rehausser mes traits tombants. »

 

BeFunky_IMGP1783.jpg

 

Rhinocéros n’est pas un roman, c’est une pièce de théâtre.

 

J’aime lire de tout et j’aime par-dessus tout regarder des pièces de théâtres, lire ce genre de bouquin peut paraitre ardu à ceux qui n’ont pas l’habitude de cet univers.

 

Ici les personnages sont simples (quoi que), les répliques fusent parfois en tous sens, et même en étant férue de théâtre j’avoue mettre un peu perdu (parfois) dans les jeux de mots et répliques ; notamment quand 4 des personnages se mettent à parler en même temps, répercutant les mots de l’un sur les phrases de l’autre dans une espèce d’échos sur 2 conversations différentes.

 

L’histoire en elle-même ??

Qu’est-ce qu’un rhinocéros ?? Un animal, un pachyderme, a une ou deux cornes…

Mais si le rhinocéros du livre cachait tout autre chose ?

 

Ionesco nous fait réfléchir à l’humanité, la nature et l’individualité.

Si je reste le seul ? Serait-il plus facile de suivre l’idée de masse ? A quel point avons-nous la volonté de  nos convictions ?

Bref c’est une pièce de théâtre à lire, elle permet de nous faire réfléchir aux idées de « groupe » et de société totalitaire.

Bonne lecture  :D

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *