Mon enfance en Allemagne nazie. Ilse Koehn

Quatrième de couverture :

« Ilse Koehn, l’auteur de ce livre, a six ans en 1935. C’est le 15 septembre 1935 que Hitler fit promulguer les lois racistes qui mettaient les juifs au ban de la nation allemande. Le père d’Ilse est fils de mère juive et de père allemand. D’après les nouvelles lois, il est classé «Mischling*, premier degré». Ilse, sa fille, devient « Mischling, deuxième degré». Afin de protéger l’avenir d’Ilse, ses parents divorcent. Ilse reste un premier temps avec son père et sa grand-mère juive. Mais la pression des nazis contre les juifs devient de plus en plus lourde et Ilse rejoint sa mère et ses grands-parents maternels. Bientôt l’Allemagne entre en guerre. La propagande nazie s’introduit dans les écoles. La jeunesse hitlérienne enrôle… Puis, les premières bombes tombent sur Berlin. Les enfants sont évacués à la campagne. De 1930 à 1945, d’année en année, la vie devient plus difficile. La guerre – peu ressentie au début par les enfants allemands – impose sa priorité de plus en plus. Ilse Koehn raconte simplement ce qu’elle a vécu jusqu’à la débâcle finale où, dans un Berlin en ruine et en flammes, les enfants se quittaient le soir en se disant: « Reste en vie. » *Sang mêlés »

 

BeFunky_IMGP1924.jpg

Ce livre m’a été offert pas Monsieur Disjoncté.

Ok, il a de drôle de goût, et il connait mon penchant pour les autobiographies et les faits historique… Là il a tapé dans le mille !

 

Ce livre nous transporte dans la fameuse « seconde guerre »… Celle dont on parle du bout des lèvres, celle qui nous ramène au devoir de mémoire… Je connaissais le fameux journal d’Anne Franck et toute la polémique qui s’est découlée de cette histoire (a-t ‘elle réellement existait ? est-ce une histoire écrite de toute pièce par un traitre d’Hitler, une autre personne qui aurait survécu et donner plus de poids à son livre en utilisant le pseudonyme d’Anne Franck ?). Bref….

 

Là, notre héroïne n’est autre que l’auteur du livre ! Ilse Koehn a eu la malchance (ou la grâce) de naitre d’une union d’une aryenne et d’un juif… Ils s’aimaient, se sont marié et ont eu Ilse… Mais ça c’était avant la guerre… Hitler entre au pouvoir, Ilse a 6 ans et tout son foyer part en éclat… La voilà propulsée dans une société où les adultes se battent, se cachent, ses parents divorceent car les mariages entre « races » différentes sont considérés comme trahison envers l’état…

 

On voit Ilse passer de petite fille innocente à une enfant trimballée entre sa Oma (grand-mère juive) et sa Grossmuter (grand-mère aryenne). On l’a voit s’inscrire à l’école et le nazisme prendre une part importante sur l’enseignement scolaire, voir l’instruction passé au second plan pour mieux bâtir l’empire du Führer.

 

On l’a voit pré-adolescente envoyée en camp de jeunesse hitlérienne qui finalement se rapprochera plus du camp de travail obligatoire, que du camp de vacances qu’elle pensait…

 

3 camps plus tard, plus vieille, elle rentre après mille et un périples, et la voilà au cœur de Berlin, Berlin brûlée, meurtrie, fatiguée par les raids aériens….

 

Bref… Pour ceux qui pensent que les nazis ont effectué des horreurs à travers le monde, ils en ont fait aussi au sein de leur peuple et il me semblait important de vous faire connaitre ce livre qui donne un regard nouveau sur la grande guerre que fût 39-45….

 

Bonne lecture.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *