Dolfi et Marilyn

Quatrième de couverture :

 

« Bienvenue dans un monde où le clonage n’est plus un fantasme…

 

Paris 2060. Le clonage est entré dans les mœurs. Si Tycho Mercier, professeur d’Histoire, croise parfois une tête connue dans la rue, il l’oublie aussi vite. Bien sûr, il y a la Marilyn Monroe payée –en contrebande- par son voisin, mais au fond peu lui importent ces ersatz d’humains, rarement évolués et élevés en batterie. Jusqu’au jour où son fils remporte le gros lot d’une tombola : un clone d’Adolf Hitler, article pourtant prohibé, qui ne tardera pas à prendre la clé des champs avec son adorable voisine…. »

 

 

 

BeFunky_IMGP1870.jpg

 

Voilà, François Saintonge (l’auteur) nous donne un roman de toute beauté…

Il nous donne à réfléchir…

 

Que feriez-vous si en rentrant du travail, vous retrouviez l’homme le plus haïe de tout l’Histoire dans votre salon, assis sur votre fauteuil préféré ??

Que feriez-vous si vous saviez qu’il est un clone prohibé, recherché et que de graves poursuites peuvent être prises à votre encontre ?

 

Quels soucis ?? Au-delà de la physionomie de ce clone, il se pose le problème d’éthique, de religion, d’humanité tout simplement.

S’ils sont fait de chair et d’os, ont-ils eux aussi une âme ? Une sensibilité ? Ils ont le même ADN que leur prédécesseur mais ni les souvenirs ni le passé de ce qu’ils sont. Ils ont été élevés en batterie, modelé selon le schéma que « l’acheteur » potentiel à demander…. Le clone est tout simplement tel un enfant, un adulte en devenir…

 

Si vous voulez le rendre à l’état… et que vous comprenez que ce qui attends votre clone est pire que ce que vous pouvez imaginer… que feriez-vous ?

Hitler…. Le seul clone encore en service d’Adolf …

Et s’il tombait entre de mauvaises mains ?

 

Une chose est sure, pour ma part je me suis posée mille et une question avec ce livre… questions pour lesquelles j’ai vraiment du mal à répondre… faites-vous violence ou plaisir, plongez dedans à votre tour ;)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *